La première séance dure environ une heure et demie.


Au début de la séance, la personne remplit un questionnaire (anamnèse) concernant divers problèmes qui pourraient la concerner. Ce questionnaire a pour but d’évaluer les changements perçus au fil des séances. Je pratique souvent ce bilan d’évolution après la sixième séance d’entraînement du cerveau.


Après la pose des électrodes, le logiciel effectue une première mesure (ligne de base) de l’activité électrique du cerveau. Les séances sont adaptées au profil de chacun.
                                                                       


La personne choisit la musique ou le support vidéo qu’elle souhaite avoir pendant la séance d’entraînement du cerveau, qui dure environ une demi heure.


Durant la séance, la personne perçoit des perturbations du son et de l’image (feedbacks) à chaque fois que le logiciel détecte une intensité d’activité électrique trop grande sur l’une ou l’autre fréquence électrique de son cerveau. Celui-ci réagit à ces perturbations et essaie de s’auto-réguler. Chaque perturbation du son et de l’image étant perçue comme un signal fort car le cerveau ne s’attend pas à ces stimuli auditifs et visuels corrélés à son propre fonctionnement.


A la fin de la séance, la personne et moi-même échangeons nos impressions sur le déroulement de la séance : elle peut parler de son ressenti, des images mentales ou sensations corporelles qu’elle a pu éventuellement percevoir pendant la séance. J’expose alors mon interprétation du fonctionnement du cerveau de la personne ce qui lui permet de mieux comprendre ce qu’il s’est passé pendant la séance, de mieux appréhender son propre fonctionnement, de trouver des pistes pour progresser plus efficacement et aussi afin d’établir un bilan des effets éventuels et une première ébauche des modifications envisageables au fil des séances.
 

2013 Accompagnement NeuroFeedBack